i-structures, le projet
 

 
 

i-structures, le projet

par Olivier Burdet et Jean-Luc Zanella, ENAC, IS-BETON

Bâtisseurs, architectes et ingénieurs

La construction est une activité qui a de tout temps fait partie des activités humaines importantes. C’est d’ailleurs, avec l’art, une des traces les plus anciennes qu’une civilisation laisse, et qui permet de se rendre compte de l’étendue qu’elle avait atteinte. Les plus anciennes constructions connues datent de plusieurs millénaires avant J.-C.

Au cours des âges, l’art de bâtir s’est transmis de génération en génération, presque sans qu’en subsistent des traces écrites. Ce n’est qu’à partir de la Renaissance que les connaissances mathématiques et scientifiques du comportement des structures ont permis une compréhension formelle de leur fonctionnement. Cependant, la responsabilité de bâtir est restée entre les mains d’une seule et même personne, le bâtisseur, souvent identifié comme l’architecte, mais dont les compétences recouvraient l’ensemble de la construction.

C’est au cours de la Révolution Industrielle que s’est produite la séparation entre les deux figures principales de la construction de l’ère moderne : l’architecte et l’ingénieur. Depuis lors, cette séparation n’a fait que croître, tant la somme de connaissances et de techniques à maîtriser a augmenté tant pour les architectes que pour les ingénieurs. A l’heure actuelle, il serait illusoire de vouloir réunir ces deux professions, car rares seraient ceux qui pourraient dominer un tel ensemble de connaissances.

Le nouveau cours de Mendrisio

C’est dans ce contexte que, lors de la création de la faculté d’architecture (Accademia di Architettura) de la nouvelle Université de la Suisse Italienne (USI), l’approche choisie par Aurelio Muttoni, qui en a été le premier professeur de structures, a été de favoriser pour les étudiants architectes une compréhension globale du comportement des structures, accompagnée d’une culture étendue des types de structures classiques et contemporains. En allégeant le bagage scientifique et mathématique au profit de méthodes de calcul graphique développées au XIXè siècle, le cours se concentre sur les aspects principaux du fonctionnement des structures : flux des forces, transmission des charges aux appuis, dimensions principales. Loin d’être une simplification abusive de la théorie, cette approche permet au moyen d’outils simples de comprendre le mode de fonctionnement de tous les types de structures, d’en estimer les dimensions principales et favorise ainsi le contact ultérieur entre l’architecte et l’ingénieur.

Cours en classe

Cours en classe

Depuis sa création en 1996, ce cours a connu un grand succès auprès des étudiants, tant grâce à l’enthousiasme de l’enseignant et de ses assistants que par la richesse de son approche, dans laquelle des essais sur maquettes, une résolution graphique et une intégration dans le monde de structures réelles se mêlent efficacement. Les structures conçues par les étudiants architectes lors des semestres ultérieurs de leurs études reflètent à la fois toute la liberté du créateur et la compréhension du mode de fonctionnement des structures qu’ils imaginent [2].

 
Contact - Questions
Commentaire 


File version: 05.07.04 18:26